Recherche

PENN-AR-WAX

Blog Vinyles & Labels

Catégorie

Italie

VLOG #1 TOUT A 1€ !

 

Publicités

Alex Puddu : « The Golden Age of Danish Pornography, vol. 2 » (Schema Records)

Les italiens de Schema ont encore frappé ! Et de quelle manière ! Au Danemark, en 2009, un cinéaste porno découvre des négatifs Super 8 de courts métrages hardcore réalisés dans les années 70 et vraisemblablement destinés à fabriquer des films vendus sous le manteau. Ne sachant quoi en faire, il les propose à Jan Schmidt, producteur de films, ancien producteur musical et ami d’Alex Puddu. Les négatifs étant inexploitables dans l’état, ils en développent une partie et découvre des films courts de très bonne qualité mais l’état des négatifs ne permet pas toujours de récupérer l’intégralité des pistes sonores. Schmidt propose alors à son ami Alex d’habiller les images avec une bande originale totalement nouvelle mais tricotée à la manière des Umiliani, Cipriani et autres Morricone… Une ambiance jazz – funk – psychédélique qui est la signature habituelle d’Alex Puddu et qui mène le projet d’une main de maître, allant même jusqu’à rajouter quelques sonorités vocales typiques de la thématique.

Le premier volume de « The Golden Age of Danish Pornography » est réalisé en 2011pour le label Al Dente (en fait auto-produit par Alex Puddu, uniquement en vinyle à 250 copies). Il est réédité l’année suivante par Schema, qui reprend la série. Le volume 2 est produit en 2014 pour Schema directement. Le volume 3 qui sort en 2016 est le seul à ne pas être associé à des images spécifiques (pour les deux premiers, des dvd sont édités mixant les images d’origine et la musique de Puddu; aucune idée de leur contenu, ni des moyens d’y accéder, pardon…).

Le volume 2, dans la collection, est présenté sous une pochette classé X « X-rated / Adult Only ». Il est excellent. Les morceaux sont plutôt courts (moins de 4 minutes). Les effets sonores donnent à l’album un aspect ludique et sont autant de clins d’oeil à Gainsbourg ou à Moroder, qui sont un peu les fondateurs de l’exercice. Le disque est accompagné d’un CD.

Musique : 4/5

Objet : 4/5

Schema Records

The Feed Back – The group – (Schema Records)

the-group-the-feed-back

Pas facile de savoir ce qu’on achète sans les précisions du « Obi Strip » Schema sur la pochette. « The Feed Back » est le premier disque de Gruppo d’Improvvisazione Nuova Consonanza (parfois appelé simplement Il Gruppo ou The Group). Il s’agit d’un groupe d’improvisation qui jongle entre jazz expérimental et funk psychédélique. Une expérience sonore plutôt étrange. Mais c’est le principe de l’approche expérimentale d’évoluer sans repère, sans réelle structure. Le son est basé sur des percussions très présentes et sur un jeu à la trompette assez délirant, saturé, au point de s’approcher des sonorités d’instruments très puissants… les amateurs de cornemuse ne seront pas déboussolés sur la première partie de l’album.

Le groupe était d’abord dans une démarche d’improvisation et d’avant garde porté par le compositeur italien Franco Evangelisti. Le plus célèbre de ses membres était Ennio Morricone qui y pratiquaient épisodiquement la flute et la trompette. Et aussi Egisto Macchi, compositeur de musiques de films également.

Schema Records, Milan

Musique : 4/5

Objet : 4/5

Schema Records, Milan

0004757708_10

Schema Records est un label italien qui met sur le marché des rééditions de musique de films mais aussi quelques artistes contemporains, italiens mais pas seulement. On peut citer, par exemple, le groupe  » The Dining Rooms » entre jazz et musique électronique, Nicola Conte, jazz vocal, ou Alex Puddu compositeur de musique funk, façon « library music » période 70s.

Étonnement, aucune trace d’un site internet portant sur ce label. Les liens renvoient vers la société Ishtar basée à Milan, maison mère du label. Schema est le label emblématique d’Ishtar, qui développe des productions actuelles et des rééditions de jazz, principalement basée sur le catalogue de Gigi Campi (disparu en 2010), producteur né en Allemagne de parents italiens. Parmi les artistes jazz les plus connus : Kenny Clarke et Francy Boland et leur big band.

Les pressages sont bons. Les disques, présentés avec une sorte de « Obi Strip » sur la partie gauche de la pochette, parfois plus informatif que le disque lui-même, sont généralement accompagnés d’une version CD.

Schema Records (site de Ishtar.it)

Qualité : 4/5.

Dans la collection… (cliquer sur l’image)

the-group-the-feed-back

147631

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑